mercredi 6 mai 2015

La chine et sa richesse en matière de mécanique automobile


La Chine dispose du premier rang du marché automobile chinoise, car elle rassemble plusieurs marques locales et étrangères, et impose une loi à associer des constructeurs chinois et étrangers pour permettre l’essor de ce marché. Ainsi, il a été créé le CAAM, car l’association chinoise des constructions automobiles, où nous pouvons remarquer la participation de Peugeot, Renault, Volkswagen, Citroën, Nissan, Mercedes, et bien d’autres encore qui ont été intéressés à investir en Chine. De ce fait, le groupe a connu un fort potentiel, malgré que, à un moment donné, il a remonté une baisse qui, cependant, n’a pas quitté le meilleur rang mondial. En général, le marché automobile chinois connait un essor, mais aussi des problèmes dus à plusieurs raisons :
-          La production étant supérieure et la demande, l’industrie automobile chinoise, relative à constructions automobiles étrangères, reste incompétente, donc ne fournit pas d’efforts.
-          Les matières premières sont importées au lieu de les garder pour la Chine, incluant le coût du transport et du stockage, d’où une sortie d’argent élevée.
-          Le secteur automobile chinois est développé, malgré tout les embouteillages se développent également.
-          Au niveau national, la Chine est en plein essor, mais au niveau mondial, elle reste sous-équipée à cause de l’exportation des matières, d’où un niveau mondial encore non atteint, dominant et surement durable, jusqu’à la présentation de solution.
En effet, la marque chinoise ne produit que des véhicules de gamme moyenne, pourtant elle accélère la production en Chine, en conséquence, les marques chinoises se développent également, qui pourtant, n’est pas porté d’importance  aux intéressés. C’est la raison pour laquelle la croissance du marché a stoppé, et ralenti l’économie chinoise.
Pour permettre des changements à ce niveau, la Chine a accentué l’élimination des anciennes voitures, en les vendant à prix très bas, pour faire place aux nouvelles voitures qui se démonteront moins polluantes, à un prix élevé et constituée d’une clientèle plus ou moins jeune.

L’existence des SUV (Sport Utility  Véhicules) et du break a également constitué le principal moteur, qui a permis une vente très accrue sur le marché automobile chinois, devenu de plus en plus croissant. Ainsi, l’essor est croissant pour ce   marché automobile, chinois, qui, espérons-le, sera encore plus favorisé, grâce projet de construire des voitures spécifiques chinoises.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire