dimanche 1 février 2015

La Chine et la Fluide glaciale


Un magazine nommée Fluide Glaciale a choqué la Chine toute entière avec son image à la une provoquant avec une blonde et un chinois en pousse-pousse tiré par un français avec béret sur la tête et cigarette aux lèvres, sous le titre « péril jaune, et si c’était trop tard ». Cette publication a attiré l’attention de plusieurs lecteurs, surtout ceux qui sont assez proche de la partie communiste chinois. Et la presse chinoise le dénonce comme étant « une indécence ». Un dessin qui fait écho à une scène emblématique du Lotus bleu, cinquième album des aventures de Tintin publié en 1935.

Pékin face à cela


Face à cela, le porte-parole du ministère chinois fait appel à un « respect mutuel ». Même si les pros communistes pensent que c’est peut-être juste  pour attirer l’attention, en suivant l’exemple du Charlie Hebdo. Mais visiblement, la lutte contre la liberté d’expression peut créer des conflits inattendus.

 «Il est plus difficile pour les musulmans de changer leur foi que pour l'Europe d'ajuster sa conception de la liberté d'expression. Si les Français considèrent qu'un tel ajustement serait pour eux déchoir, alors leur quête de liberté d'expression s'apparente à une religion», a ajouté le quotidien chinois.


La controverse entourant la une de Fluide glacial rappelle celle provoquée par Les Chinois à Paris, un film pastiche de Jean Yanne qui montrait l'armée de Mao occupant Paris. Les autorités de la République populaire avaient tout fait pour empêcher le tournage et la sortie de cette comédie en 1974.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire