samedi 17 janvier 2015

Le marché automobile chinois ralentit

Premier marché d’automobile au niveau international, la Chine connaît à la fois de la croissance et de la diminution dans ses ventes. Si le mois de mai 2014 a été une période d’augmentation du taux de vente vu l’élévation de 8,5%, cela reste tout de même une baisse car le mois précédent, le taux était de 8,8%. Ainsi, si la Chine ne fait pas attention, ce léger ralentissement peut, éventuellement, s’aggraver au cours des périodes à venir. Toutefois, si on se réfère à d’autres pays comme la France et certains pays européens ou américains, la Chine tient encore la première place car, par exemple, sa production mensuelle est égale à la production annuelle de la France et il en est de même pour les ventes ; d’ailleurs la CAAM ou « Association chinoise des constructeurs automobiles » a récemment déclaré que c’est un problème qui est plus ou moins facile à résoudre. Elle a également affirmé que l’ardeur du marché peut demeurer intacte avec la vente des voitures particulières quoique cela puisse affecter l’économie de l’Etat.         
Dans un même temps, les spécifiques immatriculations de voitures particulières ont pu s’accroître jusqu’à plus de 13,9%. Et d’après ce chiffre, le marché sort indemne voire vainqueur, de toute évidence les 5 premiers de l’année dernière affichent une hausse de 9% équivaut à 9,84 millions de voitures ; encore des chiffres qui fait remonter le moral de la CAAM. Quant à la réputation de la Chine au niveau mondial à propos du marché automobile, elle n’arrête de stimuler l’enthousiasme et le courage des autres pays en particulier la Russie, le Brésil ainsi que le Japon et l’Europe tout entier. Un accroissement de 14% en une année est tout de même merveilleux et est susceptible de faire disparaître le ralentissement jusqu’à preuve du contraire.

Par ailleurs, la Chine devra quand même essayer de régler le plus vite que possible les problèmes de circulations engendrés par la croissance de la population chinoise qui, à son tour, peut faire hésiter les clients dans l’achat des véhicules. Effectivement, la circulation devient restreinte ou encore limitée à cause d’un arsenal de barrières comme la pollution, les innombrables secteurs informels qui se logent partout et qui font naître des embouteillages… C’est aussi la raison pour laquelle l’Etat exige la restriction des constructions et ventes des voitures alors que cela ne fait que ralentir et baisser le niveau du marché de la Chine en termes d’automobile.   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire