mardi 6 janvier 2015

Ligne de chemin de fer à grande vitesse

La Chine qui est  récemment désigné la première puissance économique mondiale est un pays qui ne cesse de marquer ses progrès. Le vendredi 26 décembre, l’inauguration de la première ligne de chemin de fer s’est tenu en Chine, une ligne qui reliera Xinjiang au reste du pays. Cette nouvelle ligne est nommée «Lanxin» et elle mesure 1.800 kilomètres. Elle relie Lanzhou à Urumqi en moins de 12 heures, ce qui fait un temps du trajet réduit.
Cette ligne a été construite en seulement 5 ans, c’est la première ligne de TGV dans cette région traverse les monts Qilian à une altitude de 5 500 mètres, cette ligne longe aussi une ancienne portion de la merveille de ce pays : la Grande muraille.
Xinjiang ou la « Région autonome ouïgoure du Xinjiang » selon son appellation est la terre natale des Ouïgours turcophones. La plupart de ces gens sont  des musulmans vivant auprès d’autres ethnies, un fait qui a mené à des tensions ethniques et aussi religieuses entraînant même des centaines de morts en 2013. Après une répression dans la région de Xinjiang, Pékin a décidé de se rapprocher en construisant cette ligne afin de relier cette région « rebelle » comme on dit, au reste du pays.
Pour marquer cette inauguration, des danseuses dans des habits traditionnels ouïghours ont tenu compagnie aux 622 passagers pour le premier voyage dans le TGV.
Une nouvelle route nommée « route de la soie » est aussi un projet que le gouvernement prévoit d’achever en 2017, une ligne de TGV entre pékin et Lanzhou, qui réduira de 16 heures le temps de trajet. A part ces lignes, d’autres lignes de TGV furent inaugurées. Mais ces grandes constructions ne sont pas seulement une facilitation de parcours entre deux régions ou deux métropoles, elles ont été la cause des scandales de corruption et des morts d’environ 40 personnes. Les projets de construction de ces lignes de chemin de fer à grande vitesse ne s’arrêteront sûrement pas là, la Chine prévoit encore d’en construire dans les prochaines années.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire