lundi 19 janvier 2015

Les chinois ont une faible inflation

Selon les études de plusieurs grands analystes après avoir établi le bilan de l’année 2014, la Chine reste un pays où le taux d’inflation est absolument faible. Par exemple, le mois de novembre dernier, ce taux a été estimé près de 1,4% et le mois suivant c'est-à-dire en décembre, il a atteint plus de 1,5 %. Certes, c’est une petite augmentation non négligeable en si peu de temps mais la Chine demeure tout de même faible en termes d’inflation. A part cela, le bilan a aussi fait l’objet d’une amélioration de l’indice des prix qui paraît-il ait atteint 2% alors que l’estimation de l’inflation à été fixé à 3,5 %.
A vrai dire, l’Etat chinois doit ainsi essayer d’adoucir autant que possible sa politique monétaire pour éviter les contraintes durant cette nouvelle année. Il semble évident que la principale raison de cette faible inflation est le ralentissement de la croissance économique de la Chine durant 2014 mais également la diminution des prix des différentes sources d’énergie. En vérité, le prix du pétrole tend vers la décroissance et en même temps la valeur demande interne reste pareillement minime. En outre, on a pu constater que l’idée de se placer comme étant première puissance économique mondiale n’a pas été victorieuse, d’ailleurs les chiffres montrent que le but n’est pas encore atteint parce que l’économie chinoise reste bien au-dessous de 7,5 % de son PIB. Presque tous les prix sont en baisse à commencer par la diminution de 3,3% sur le plan industriel. Cette déflation a durée à peu près 34 mois où sont inclues différentes sortes de baisse à l’instar du prix des matières premières ainsi que les ressources énergétiques et l’amoindrissement de la demande. 

Malgré cela, la Chine tente d’agir d’une manière accélérée pour trouver la solution. Et justement, une mesure a été déjà effectuée dans les deux dernières semaines du mois de novembre 2014, elle consiste à la réduction des taux directeurs de l’établissement émetteur central pour que la politique monétaire ne rencontre aucune difficulté. Le gouvernement chinois a également fait baisser le coût du crédit ; un geste plus ou moins inattendu après avoir engagé 540 milliards d’euros depuis l’année 2008 pour contribuer à la lutte contre la crise financière du monde. De ce fait, la Chine espère atteindre à nouveau un objectif de 7% pour mieux gérer cette année 2015 sur le plan économique et pour preuve, le projet d’infrastructure au nombre de 300 environ paraît déjà en cours. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire