mercredi 24 décembre 2014

La Chine lance une nouvelle mission vers la Lune

Aller sur la lune fut un grand exploit dans l’histoire de l’humanité, et la première arrivée de l’homme sur la lune fut appelé « un grand bon », une chose que personne n’osait imaginer possible un jour. Actuellement, grâce aux grands progrès de la technologie, plusieurs pays ont réussi à envoyer une machine sur la lune, et cela sans difficulté. Il y a quelques jours, des engins de l’US Air Force connu sous le nom de X-37B sont de retour sur terre. Maintenant, la Chine vient de lancer une nouvelle mission vers la lune et qui est prévue retourner sur la notre planète.
La Chine n’est pas indiscrète sur ses projets lunaires, mais ce pays a fait une annonce concernant l’exploration habitée de la lune et  aussi un retour des échantillons des choses qui peuvent exister sur la lune. Une nouvelle mission vient juste d’être lancée sur ce satellite. Le lancement fut dans le centre spatial de Xichang avec à son bord une capsule destinée à retourner sur la Terre.
Cette nouvelle mission est nommée Chang’e-5-T1, une mission qui prépare Chang’e-5 et Chang’e-6, les deux missions qui concernent le retour d’échantillons lunaires. Une mission ayant pour objectif de faire un test sur les technologies nécessaires pour que des échantillons soient de retour sur terre. Sûrement, cette mission ne va pas durer plus d’une dizaine de jours, même si on ne sait pas encore le trajet que va suivre l’engin.
La capsule d’essai lancée pour cette année a des dimensions similaires aux véhicules spatiaux nommés  Shenzhou. Une capsule qui  ne vas pas seulement servir à la préparation du retour des échantillons lunaires, mais aussi d’assurer une mission qui se fera sans atterrissage et sans se mettre en orbite. Mais tout cela ne se fera que si la technologie est mature.  
En 2007, la Chine a lancé Chang’e-1 dans le cadre de son programme lunaire, puis Chang’e-2 en 2010 et  Chang’e-3 en 2013, ce dernier a déposé un rover sur la surface de la lune. Pour l’année 2015, le lancement de Chang’e-4, un lancement qui se servira d’un nouvel  atterrisseur lunaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire