lundi 15 décembre 2014

Une solution durable pour la pollution en Chine


La pollution est devenue un très grave problème même dans les pays très avancés comme la Chine. Ce dernier rencontre en effet des difficultés dans certaines grandes villes. Une des raisons pour laquelle le gouvernement décide de subventionner les acheteurs de véhicules électriques pour diminuer ce problème car l’une des causes de la pollution dans ce pays est l’explosion de la vente des véhicules à carburant qui augmente aussi le niveau de vie de la population. Ce programme devrait déjà commencer parce que le gouvernement pense l’activer en 2015.

Comment cela se présente-t-il ?

La pollution es, depuis toujours, un sujet délicat et très important à cause des conséquences néfastes sur la population (le problème de respiration, l’augmentation du taux de cancer…). Ceci se voit surtout dans les grandes villes et les régions industrielles telles que Pékin, ce qui entraine parfois un exode urbaine. La population ne supporte plus les « fumées qui tuent ». Sur ce, le gouvernement a pris certaines mesures comme le fait d’interdire la circulation pendant les jours les plus pollués mais surtout la sensibilisation de la population à s’intéresser davantage aux véhicules électriques. Cette dernière solution est sans doute l’une des mesures qui contribue aux intérêts de tout le monde : la santé de la population qui va s’améliorer, le marché chinois qui pourra se rétablir…

Une solution à long terme : des véhicules électriques pour tous


Le gouvernement chinois a finalement compris que le développement des voitures électriques pourrait vraiment aider le pays. Ceci activera la dépendance en ressource énergétiques bien qu’elles soient parfois difficiles à acquérir. Mais une série de mesure a été mise en place pour stimuler la demande de subventions d’un demi-million de véhicules électriques avant 2015. Le but est de voir plus de 5 millions de voitures électriques circulées dans les grandes villes d’ici  2020.et du point de vue résultats environnementaux, le conseil d’état visera une baisse de 15 à 25% des émissions de particules avant 2017 dans 3 régions industrielles clés (Pékin, Shanghai et Guangzhou)


Selon la CAAM ou China Association of Automotive Manufacturers, le marché chinois des véhicules électriques a progressé de 38% en 2013 pour pouvoir atteindre aux environs de 18.000 unités vendues.*, ce qui est encore loin par rapport à l’objectif visé. Il faut croire que les chinois sont toujours attirés par les véhicules à carburant, qui sont disponibles en modèles différents et qui sont souvent vendus à des prix réduits.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire